CAN 2017: Booba rappe dans un stade à moitié vide à la cérémonie d’ouverture

Difficile début de compétition de la CAN 2017 au Gabon. Lors de la cérémonie d’ouverture, les artistes dont Booba ont fait le spectacle dans un stade à moitié vide.

Drôle d’ambiance pour une cérémonie. A 15 heures pétantes, le stade de l’amitié d’une capacité de 40 000 personnes est quasiment vide. Une panthère en peluche, symbole du Gabon, qui danse au milieu de gamins survitaminés, tente tant bien que mal de mettre l’ambiance. En vain malgré un speaker qui s’égosille.

 

Au stade de l’amitié de Libreville au Gabon, le moins que l’on puisse dire c’est que la cérémonie de l’ouverture de la 31e Coupe d’Afrique des nations, n’a pas fait recette. Les artistes locaux se succèdent sur une scène plantée au milieu de la pelouse vide. L’un d’entre eux a beau lancer un « levez les bras », les gradins de l’enceinte, qui sont un peu plus garnis, sont toujours loin d’être remplis. Selon des journalistes sur place, l’accès est très compliqué. Il faudrait plus d’une heure et demie pour faire seulement 10 kilomètres pour accéder à la fête. Mais est-ce la seule raison ?

 

Tous les regads se tournent vers Ali Bongo, le président du Gabon. Lui, est bien là, aux premiers rangs, aux côtés de l’homme d’affaires Richard Attias, le mari de Cécilia, ex-Sarkozy. Mais de nombreux appels au boycott de la compétition ont été lancés, notamment par Jean Ping, l’opposant numéro 1 à la réélection d’Ali Bongo, qui s’est auto-proclamé « président élu » après le scrutin du 27 août dernier, provoquant une vague de violences dans le pays. De quoi enlever l’envie quelques mois après aux Gabonais de faire la fête. Pourtant, la superstar Davido originaire du Nigeria qui cumule des millions de vues sur Youtube fait monter un peu la température. Mais l’ambiance reste compliquée. Franko enchaîne. Il est l’un des rares artistes africains à avoir réussi à exporter sa musique notamment avec son tube « Coller la petite ». Seul sur scène, il n’a pas collé grand monde. Surtout pas de jolies filles comme il le martèle dans ce morceau qui fait fureur dans les boites de nuit. Les chanteurs se donnent sur un rythme effréné. Malheureusement, le public n’arrive pas aussi vite.

Akon rejoint Booba sur la pelouse dans l’anonymat le plus complet

Quand Booba arrive, le stade n’est plus qu’à moitié vide. Le rappeur de Boulogne commence par son titre « Validée » qu’il joue d’ordinaire avec Sidiki Diabaté, le petit génie malien de la kora. Mais cette fois, Booba monte seul sur la scène, un peu perdu au milieu de ce grand vide qui doit le changer de son dernier AccorHotels Arena, qu’il a rempli de 20 000 personnes. « Tout le monde est là ou quoi ? », tente-t-il. La réponse est timide. En total look de sa marque Unkut, il essaie tant bien que mal d’ambiancer seul sur une grande scène un stade qui résonne très peu sur son morceau 92i Veyron. « B20 est la dans le building », lâche-t-il avant de se lancer dans son hit « DKR ». La star américaine d’origine sénégalaise Akon le rejoint… Mais sans chanter. Il reste à côté de Booba, le speaker n’annonce même pas sa présence. Et ils repartent tous les deux. Quand on vous dit que c’était une drôle d’ambiance. (Le Parisienes)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :